Les 5 mythes les plus répandus sur les signes pour bébé!

Quand vient le temps de chercher une manière de mieux comprendre notre bébé, la communication gestuelle devient une solution naturelle puisque déjà, il communique avec nous de manière non-verbale. En vous arrêtant, vous remarquerez qu’il pointe, tape des mains, vous offre des expressions faciales qui dévoilent tous un désir précis. Malgré les nombreux bénéfices, plusieurs personnes restent réticentes face aux signes dû à différentes craintes et mythes. 

Je vous propose ci-dessous les 5 mythes les plus répandus sur la langue des signes pour bébé, et les explications qui vous convaincront qu’il s’agit bel et bien, de mythes!

Mythe 1: La langue de signes retarde l’apprentissage de la parole

Ce mythe est bien sûr faux. Il faut comprendre que les signes ne remplacent pas la parole mais l’accompagnent. Lorsque nous communiquons en signe avec notre bébé, nous répétons à plusieurs reprises le mot pour l’aider à faire l’association avec le signe. Cette répétition fait en sorte que le bébé est constamment en contact avec le mot (et le signe) qu’il dira dès que son développement lui permettra. Scientifiquement parlant, il a été démontré dans les recherches sur le sujet que dans la majorité des cas, signer peut accélérer de manière significative le développement de la parole. Le fait de signer, qui est reconnu comme une forme de langage par le cerveau, met en place les « connections » nécessaires à la maîtrise du langage. Donc, quand il devient possible pour l’enfant de parler, le processus  ayant déjà été enclenché des mois auparavant grâce à l’utilisation des signes, le développement de la parole se fait beaucoup plus rapidement.

Rappelez-vous que finalement, parler est plus rapide et facile à faire que de signer. Ça permet aussi de mieux décrire nos pensées et de s’exprimer, donc votre enfant n’hésitera pas à faire la transition quand il en sera prêt. Les signes restent un moyen de communication transitoire. 

Mythe 2 : Apprendre les signes prend trop de temps 

Apprendre les signes n’est pas une tâche de plus à ajouter à votre calendrier. Au contraire, il suffit d’intégrer les signes dans vos routines quotidiennes et dans le déroulement de vos activités, que ce soit pendant la lecture d’une livre, pendant que vous jouez au parc, durant le bain ou les repas. Mise à part l’atelier à suivre pour apprendre les signes (une formule en ligne offre une flexibilité et une accessibilité très intéressantes), quelques efforts d’intégration de signes dans votre vos routines pourront produire de merveilleux résultats!

Mythe 3: Les signes pour bébés ne sont pas endossés par les professionnels de la petite enfance

Saviez-vous que près de 60% des garderies aux États-Unis utilisent les signes pour bébé dans leur pratique courante? Les éducateurs y trouvent énormément de bénéfices pour mieux comprendre les enfants et faciliter la transition entre la garderie et la maison. Les professionnels qui travaillent au niveau du développement global de l’enfant reconnaissent que la communication « signée » est une méthode  pertinente dans le développement du langage. De plus, dans leur pratique, les orthophonistes proposent l’utilisation des signes avec les enfants présentant un retard de langage ou ayant des difficultés langagières de différents niveaux. Il s’agit donc d’une méthode de communication reconnue et couramment utilisée.

Mythe 4: La langue des signes pour bébé est une mode

Déjà en 1800, le professeur et linguiste William Dwight Whitney observait que les enfants entendants vivants dans une famille malentendante, communiquaient déjà à 6 mois avec leur entourage, comparativement aux autres enfants qui eux commençaient à communiquer vers 18 mois. Il a remarqué que ces enfants, baignantle dans un environnement sourd et de communication signée, ne présentaient aucun retard langagier, même que leurs habiletés en communication était supérieurs aux autres en plus d’avoir eu l’avantage de communiquer en avance avec leurs familles. De plus, les orthophonistes et autres professionnels du langage utilisent depuis plusieurs années la langue des signes comme outil. Donc, non, ce n’est pas une mode mais bien une méthode efficace utilisée depuis très longtemps.

Mythe 5: Montrer des signes, c’est trop pousser l’enfant, le surstimuler pour rien

Les bébés communiquent déjà par signes et gestes de manière naturelle. Ils vont lever leur bras pour se faire prendre, ils vont pointer ce qu’ils veulent, ils vont taper dans leurs mains quand ils sont contents. Avant leur première année de vie, les enfants sont capables d’exprimer des besoins et des désirs, mais leur appareil vocal n’est pas assez développé pour le faire. Les signes sont donc une solution facile et plus naturelle de leur permettre de communiquer, ce qu’ils ont déjà l’habileté intellectuelle de faire. Vous serez surpris de voir que votre enfant est prêt et capable d’apprendre et qu’il aimera le faire, surtout parce qu’il sera enfin compris!

Il est naturel pour les gens de se poser des questions sur des méthodes moins connues. Il faut savoir que les signes pour bébé sont couramment pratiqués depuis plus de 30 ans aux États-Unis, et plus de 15 ans en Europe et au Canada. 

Dans les prochaines semaines, ces mythes seront démystifiés plus en détails afin de vous offrir une compréhension plus précise de cet outil puissant et oh combien amusant, de communiquer avec votre bébé.

Après cette lecture, est-ce qu’un de ces mythes représente une barrière pour vous?

Source : Baby signs, How to talk with your baby before your baby can talk. Linda Acredolo Ph.D, and Susan Goodwym, Ph.D. 3ième édition. 2009.