5 raisons pourquoi on devrait apprendre la langue des signes pour bébé

Comment fait-ton pour réussir à comprendre un bébé? Si vous êtes parent tout comme moi, il vous est fort probablement déjà arrivé de vouloir entrer dans cette merveilleuse petite tête pour comprendre ce qui s’y passait lors d’un épisode de pleurs ou de crise. Imaginez-vous pouvoir détecter et comprendre ce que votre bébé de 8 mois souhaite vous communiquer…ce serait génial n’est-ce pas? Mais est-ce vraiment possible ?

C’est ici qu’entre en jeux la communication gestuelle, aussi appelé la langue des signes pour bébé. À défaut de pouvoir parler verbalement avec votre bébé, il est tout de même possible pour vous de communiquer avec lui par le biais de signes. Cette technique, énormément utilisée aux États-Unis, en Europe et au Canada a mainte fois prouvée son efficacité et ses bienfaits. Voici pour moi, 5 bonnes raisons de communiquer en signes avec vos enfants :

1.Découvrir les besoins et les désirs de votre bébé dès l’âge de 6 mois

Oui, 6 mois! Incroyable ce que nos petits peuvent apprendre. En effet, les gestes sont la première forme de communication des bébés, on le voit par exemple quand ils pointent quelque chose qu’ils veulent, ou font leur premier signe de « bonjour » et « au revoir ».

2.Renforcir le lien parent-enfant

 Lorsque les parents communiquent avec leur bébé par les signes, ils sont totalement dans le moment présent. On ne peut communiquer avec des gestes sans se regarder et porter son attention sur l’autre personne. Cette présence faire en sorte que nous développons une meilleure écoute et ça renforce automatiquement la communication. Pour l’enfant, il se sent plus en confiance de continuer à communiquer malgré les imperfections de ses signes ou ses mots, et le parent se sent beaucoup plus compétent d’être capable de comprendre son enfant si tôt. Ça laisse place à des moments précieux, intimes et surtout de qualité, qui aura des répercussions immédiates sur la relation parent-enfant.

3.Réduire considérablement les crises et les pleurs

 Avez-vous déjà vécu une situation ou un enfant tente de vous faire comprendre quelque chose et que vous ne compreniez tout simplement pas ce qui voulait dire ? Souvenez-vous de la réaction de cet enfant, après plusieurs tentatives de communication sans résultat positif…ça peut devenir très décourageant autant pour l’enfant que pour le parent. On peut même voir deux attitudes se développer au fil du temps, une attitude passive où l’enfant tentera de moins en moins de communiquer ou une attitude plus perturbatrice où il aura tendance à se fâcher plus rapidement lorsqu’il ne sera pas compris. Tout est une question de communication, surtout vers l’âge de 2 ans avec le fameux « terrible two ». Avoir l’habileté de communiquer, peu importe la manière, peut fortement aider à réduire les épisodes de crise puisque leurs besoins et désirs sont compris et répondu.

4.Pour faciliter le passage à la parole

 Communiquer en signes durant la période pré-verbale est considéré comme l’étape de marcher à quatre pattes avant de marcher debout. Il s’agit d’une phase importante dans le développement de la parole, et aide énormément à faciliter le passage à la parole dans plusieurs cas. Par exemple, lorsqu’un enfant commence à parler, il y a de fortes chances que nous ne comprenions pas le sens du mot. Quelque chose qui sonne comme « ba » peut être une balle, un bain, un ballon, un bague, là-bas, etc. En lui demandant de faire le signe en même temps, non-seulement nous comprenons ce qu’il tente de dire mais il s’agit d’une belle opportunité pour l’aider à mieux prononcer le mot tel qu’il doit l’être. On renforce ainsi son vocabulaire.

5.Pour que l’enfant se bâtisse une meilleure confiance en soi

Comme expliqué au numéro 2, un enfant qui se sent compris à plus confiance de continuer à parler (ou signer) imparfaitement puisqu’il peut le faire un un climat de respect et d’encouragement. Communiquer en signes permet à l’enfant de vivre des petites célébrations très tôt dans sa vie via les encouragements des parents tout au long des apprentissages. Un enfant qui sent que nous sommes fiers de lui et que nous le comprenons est un enfant heureux et donc plus confiant.

Quelle de ces raisons résonnent le plus pour vous? Qu’est-ce que vous aimeriez le plus obtenir de cette méthode de communication ?